Les escape games, cela vous dit quelque chose ? Ces salles dont il faut s’échapper en moins d’une heure ont fait un véritable carton ces dernières années, et ont commencé à fleurir dans toutes les grandes villes du monde.

Mais se déplacer pour se divertir, c’était avant ! Avant Happy Kits, qui a lancé récemment son tout nouveau concept : l’Escape Home. Oui, vous avez deviné, désormais vous pouvez organiser un escape game chez vous. Comment ça marche ? Je vous dis tout, ou presque, juste en-dessous.

Happy Kits, c’est quoi ?

Happy Kits est un site web qui propose depuis quelques années des jeux de pistes et d’aventures scénarisés pour enfants et pour adultes afin d’égayer un peu vos soirées, anniversaires, enterrements de vie de garçon et autres pendaisons de crémaillères.

Et il y en a déjà plus d’une cinquantaine qu’il est possible de personnaliser avec vos noms, adresses et autres détails personnels. Leur dernière trouvaille, c’est donc l’Escape Home !

Et un Escape Home, ça marche comment ?

Forcément, puisque tout se passe chez soi, un tel jeu demande un peu d’organisation et d’ajustements. Pour commencer, l’hôte de la soirée sera désigné maitre du jeu. Vous savez, c’est cette personne qui intervient régulièrement par des moyens divers dans les escape rooms afin de nous débloquer lorsqu’on sèche sur une énigme.  Mais là où le kit fait fort, c’est que même le maitre du jeu peut participer à l’enquête avec les autres joueurs.

Comme dans tout bon escape game, la phase de fouille a une importance cruciale.

Seule la phase de fouille lui sera interdite. Forcément, puisque c’est lui qui aura pris soin de cacher les indices avant votre arrivée. À ce sujet, notez qu’une mécanique est prévue pour éviter de fouiller les endroits où vous ne voulez pas que vos invités se rendent. Pour le reste, il a le champ libre et peut adapter les cachettes en fonction de ses invités ou de leur niveau.

Une fois la plupart des éléments réunis, il est temps de cogiter tout cela. Sans vous en dire plus sur l’intrigue, il vous faudra un peu manipuler certains des éléments trouvés, mais surtout beaucoup réfléchir, recouper les informations, communiquer, tester, réessayer, … Bref, exactement comme dans une vraie escape room.

Et si l’on se retrouve bloqué, le maitre du jeu pourra répondre de façon plus ou moins précise à nos interrogations grâce au guide inclus. Il est même recommandé d’en faire usage régulièrement, dès que l’on sèche plus de cinq minutes sur une énigme.

Dans une impasse ? Le maitre du jeu est toujours disposé à vous donner un coup de pouce.

Alors, on valide l’expérience ?

Notre petit groupe de quatre personnes avait déjà testé quelques escape games, sans pour autant en être de véritables experts. Verdict : on s’est vraiment pris au jeu et avons passé un excellent moment !

Nous avons particulièrement aimé la partie fouille : forcément, fouiller l’appartement de son hôte a un côté un peu inhabituel… Certains mécanismes et trouvailles que je ne révélerai pas ici sont particulièrement bien pensés et nous ont étonnés, surtout vers la fin du jeu. Enfin, le fil rouge de l’intrigue est globalement clair et est parvenu à nous tenir en haleine.

Certains mécanismes vous feront cogiter.

En outre, notez que l’avantage de la formule est sa relative flexibilité. Le jeu nous propose ainsi de lancer un minuteur d’une heure, ou au contraire de ne pas se mettre la pression si on veut une expérience plus cool, sachant qu’il y aura de toute façon des moments plus intenses… Et pourquoi pas y jouer en deux équipes, chacune dans une pièce différente ? C’est aussi possible !

Le rôle du maitre du jeu est de plus particulièrement intéressant, car il peut s’il le souhaite totalement se retirer du jeu pour incarner son rôle jusqu’au bout. Avec un peu d’imagination, il peut même se prendre au jeu et contacter les joueurs comme dans une véritable escape room.

Des points à améliorer ? Oui, forcément, car le concept est tout neuf. On aurait par exemple aimé du matériel un peu plus varié, par exemple des outils ou ustensiles trouvables dans n’importe quel salon ou cuisine. Les proposer dans une box plutôt que dans un fichier à imprimer aurait pu être une alternative intéressante. La personnalisation aurait aussi pu être un cran plus poussée avec une véritable carte de notre ville par exemple, ou des personnages inspirés de nos connaissances réelles.

En deux mots…

Au final, c’est avec un grand sourire que nous sommes ressortis de cette expérience vraiment prenante. Le fait de partager cela dans un lieu que l’on connaît par cœur est absolument inédit et rend le tout encore plus palpitant.

Le défi correspond en outre à plusieurs niveaux de joueurs : des expérimentés qui tenteront de résoudre l’affaire dans l’heure, aux personnes moins habituées qui y joueront de façon plus décontractée. La configuration optimale est en tout cas entre trois à six joueurs, à partir de 14 ans.

On n’a maintenant plus qu’une seule envie : découvrir un nouveau scénario et pourquoi pas, créer le nôtre !

Je l’achète où et combien ça coute ?

Le site Happy Kits vous propose de télécharger et de personnaliser facilement votre Escape Home. Il ne vous reste alors plus qu’à l’imprimer et de réunir vos amis. Le premier scénario est disponible contre 40 euros, et un nouveau plus familial est en cours de préparation.

Produit fourni par Happy Kits pour les besoins de cet article.