Quand on est fan de jeux de société, la simple évocation de l’arrivée d’une nouvelle création de l’éditeur Days of Wonder suffit à nous faire trépigner d’impatience. Il faut dire que Five Tribes, Les aventuriers du rail et Small World, c’est eux ! Et cette année, c’est Quadropolis qu’ils nous proposent de découvrir. Un nouveau classique en devenir ? C’est ce que nous allons voir ensemble !

De quoi ça parle ?

Comme le laissait présager la boite du jeu, c’est dans la peau d’un architecte que vous allez vous glisser dans Quadropolis. ou plutôt dans celle du maire d’une ville, bien décidé à développer cette dernière de la manière la plus efficace possible. À vous de déployer vos architectes de manière optimale pour construire les bons bâtiments aux bons endroits, et marquer un maximum de points.

Et concrètement ?

Chaque joueur dispose d’un plateau de quatre cases sur quatre représentant les emplacements sur lesquels il peut construire des bâtiments. Au centre de la table se trouve un autre plateau sur lequel sont disposés les bâtiments en question. À tour de rôle, les joueurs envoient l’un de leurs quatre architectes choisir un bâtiment sur le plateau central pour le ramener dans leur ville.

Là où les choses se compliquent, c’est que les architectes sont numérotés de 1 à 4. ce numéro a une incidence sur les bâtiments que vous pouvez sélectionner. Par exemple, l’architecte 3 peut s’emparer de la tuile placée en troisième position de n’importe quelle ligne ou colonne… sauf si celle-ci est déjà occupée par l’architecte d’un autre joueur. Les choix s’amincissent rapidement, et il faut être rapide pour sélectionner les tuiles qui nous intéressent avant les autres.

Les choix se compliquent à mesure que les joueurs envoient leurs architectes sur le plateau central.

 

Comment gagne-t-on des points me demanderez-vous ? Cela dépend du type de bâtiment vous répondrai-je ! Ainsi, un parc rapporte des points en fonction du nombre d’immeubles placés à ses côtés, une usine en rapporte si elle est placée près d’un port ou d’un magasin, et ce dernier vous offre plus de points si de nombreux clients s’y trouvent.

Car en effet, chaque bâtiment vous rapporte des ressources : soit des habitants, soit des barils de pétrole. Mais pour que les bâtiments que vous construisez soient pris en compte en fin de partie, il faut aussi les activer, au moyen de ces mêmes ressources.

Sachant que les bâtiments qui vous rapportent des bâtiments demandent souvent un baril de pétrole pour fonctionner et vice versa, ce sera à vous de trouver le bon équilibre entre chaque type de construction.

Cela peut paraitre compliqué, mais tout s’éclaircit très vite après une première partie. De plus, une aide de jeu vraiment pratique est à vos côtés en permanence pour vous aider à faire les bons choix.

Et côté matériel ?

Sans surprise, l’ensemble est de qualité irréprochable. Entre le plateau de jeu et les tuiles cartonnés, les ressources en plastique transparent, la boite de rangement vraiment bien pensée, et même un petit sac pour mélanger les tuiles avant leur placement, l’éditeur n’a rien laissé au hasard.

Fidèle à sa réputation, l’éditeur nous propose un matériel d’excellente qualité.

 

À qui conseiller le jeu ?

Quadropolis se joue de deux à quatre joueurs. Je le conseillerais plutôt aux personnes déjà plus à l’aise avec les jeux de société. Même si la règle n’a rien d’insurmontable, elle demande un tout petit peu d’investissement de la part du joueur. L’ensemble est globalement assez stratégique et on notera vite une évolution dans la réflexion chez les joueurs, au fur et à mesure des parties.

Au lieu de ne regarder que sa propre ville, on essaiera vite de bloquer un adversaire en l’empêchant de récupérer une tuile qu’il convoitait.

Un mode expert est même inclus dans la boite, destiné aux joueurs plus aguerris qui ont déjà quelques parties à leur actif. Un tour de jeu en plus, de nouvelles tuiles et de nouvelles mécaniques, un ajout appréciable sans devoir repasser à la caisse en achetant une éventuelle extension !

Combien ça coûte ?

Le jeu est proposé à 45 euros tout de même, mais la pléthore de matériel et sa qualité justifient en bonne partie ce prix. D’autant plus que le mode expert est inclus. Vous pouvez vous le procurer en boutique spécialisée ou en ligne.